Traduction de “Lift weight if you wanna lose weight” Part 3

Traduction d'un document incontournable: "Lift weight if you wanna lose weight" Part 3

Par Florian Thin - Owner de CrossFit War Machine

“Soulève de la fonte si tu veux perdre du poids” Traduction d’un document incontournable Partie 3

Il reste de nombreuses questions dans l’existence relativement jeune de la science du sport, une réponse précise sur la question de l’anaérobie reste difficile à définir. 

« La vérité » dit Christopher Scott professeur à la University of Southern Maine et expert du métabolisme « c’est que nous n’avons toujours pas les moyens de confirmer les mesures de la dépense énergétique en anaérobie ! »

En l’absence d’explications précises, des experts comme Alwyn Cosgrove le fondateur du Metabolic Resistance Training avance que les exercices en anaérobie induisent des perturbations métaboliques d’un niveau particulièrement inhabituel dues à la dégradation au sein du muscle et des autres tissus que le corps doit les réorganiser pour récupérer. 

Cosgrove explique que les perturbations de l’ensemble des systèmes sollicités induisent un pic de dépenses énergétiques temporaire mais significatif utile à la vitesse de récupération métabolique.  

Ce pic, combiné avec d’importantes quantités de graisses et de calories brûlées par l’activité elle-même, compte probablement dans la remarquable et extrêmement importante dépense de ces exercices.

-De saines hormones.

Vous ne pourrez pas voir tout de suite les bénéfices de l’entrainement de force dans le miroir mais vous pourrez sans aucun doute les ressentir. Pour une raison : Des entrainements en résistance musculaire intense et réguliers peuvent avoir un impact monstrueux sur votre système endocrinien (hormonal) qui gère l’énergie, l’humeur et d’autres facettes de votre bien-être.  

Les hormones régulent aussi les réponses métaboliques immédiates et à long terme aux entraînements de force, donc il se trouve qu’elles ne vous aident pas seulement à brûler des graisses et construire du muscle directement après un entraînement mais elles font de vous une machine à brûler des graisses et construire du muscle beaucoup plus efficace et ce, 24/24-7j/7!  

L’entraînement de force affecte la production d’hormones directement et indirectement mais pour avoir une idée plus précise voici une liste des hormones clés secrétées:

Avant même que vous ne commenciez votre entraînement vos glandes surrénales sécrètent de l’épinephrine et de la norepinephrine, lesquelles aident à la production de force, au flux sanguin, à la métabolisation du sucre et des acides gras. Ce qui aide à la compréhension du phénomène ressenti quelques fois quand vous lacez vos chaussures ou que vous passez la porte de la salle de sport, vous vous sentez boostés, prêts à déplacer des montagnes! Vos glandes surrénales fonctionnent à donf ! 

L’entraînement de force lourd stimule la sécrétion de l’hormone de croissance et de testostérone qui sont anaboliques (constructrices de muscle).

L’hormone de croissance boost le système immunitaire, augmente l’utilisation des graisses et participe à la croissance des muscles, tendons et ligaments. 

La testostérone (abondante chez les hommes mais présente en quantité infime chez les femmes) soutient la croissance musculaire tandis qu’elle boost l’humeur et l’énergie. 

L’entraînement de force peut, par conséquent, être une un moyen efficace et naturel de contrebalancer la chute de testostérone (qui induit une perte de masse musculaire et d’énergie) qui a tendance à se produire en vieillissant. 

Le peptide YY, une hormone digestive stimulée par l’entraînement en anaérobie, peut aussi aider dans la perte de poids en agissant contre la ghreline, une hormone qui sabote les régimes et qui vous donne une faim de loup tout en vous faisant stocker du gras.

De plus, l’entraînement de force crée une résistance à l’insuline beaucoup plus faible, la résistance à l’insuline est associée au diabète de type 2 qui limite votre capacité à aller chercher la graisse dans les adipocytes (cellules graisseuses). 

Résultats ? Votre nouvelle sensibilité métabolique à l’insuline permet de brûler des graisses de manière beaucoup plus efficaces !

En sachant tout cela…. Ca peut donner envie de continuer à utiliser ces hormones…. Sans passer par les moyens naturels… Mais Jonathan Mike un Personal Trainer de qualité expert des effets hormonaux induits par l’entraînement prévient que 

« De telles stratégies ne sont pas sans conséquences, les actions des différentes hormones sont interdépendantes » explique-t-il. « Vous ne pouvez pas élever le taux d’une hormone sans affecter la production des autres, que ce soit de manière négative ou positive » 

Mike conseille à ses clients de coller à un programme d’entraînement en résistance générale.  

Prochainement, je m’attellerais à la traduction de la suite de ce document.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur reddit
Partager sur tumblr
Partager sur telegram
Partager sur xing
Partager sur email
No Comments

Post A Comment